Politique

Suppression annoncée du statut des villes : L’Assemblée pose le premier acte de décès

La suppression annoncée des villes prend forme. L’Assemblée nationale vient de poser le premier acte de décès.

Selon elon Vox Populi, les députés ont examiné, hier, en inter commission, le projet de loi portant Loi d’orientation pour l’aménagement et le développement des territoires qui signe l’arrêt de mort des villes-communes dont Dakar.

Dix (10) métropoles d’équilibre (Saint-Louis, Thiès, Touba, Mbour, Ziguinchor, Kaolack, Kolda, Tambacounda, Kédougou et Matam) vont naître sur les centres des villes communes.

Selon le ministre Oumar Guèye, la ville n’a plus, aujourd’hui, sa raison d’être et que ces métropoles seront créées pour décongestionner Dakar qui occupe 0,3% de la superficie et reçoit presque 25% de la population.

Ces 10 métropoles seront dotées d’infrastructures nécessaires, telles que universités, hôpital de niveau 3 et Agropole pour les activités économiques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 + 19 =


Bouton retour en haut de la page