Diaspora

GP et trafic de drogue : Fatou Kiné Ndiaye, la 4e victime

Le métier de “GP”, (gratuité partielle) est infiltré par des réseaux de trafic de drogue.

 

Fatou Kiné Ndiaye est la 4e victime à tomber entre les mailles des filets de la police marocaine. 

 

D’après L’Observateur, trois autres cas similaires ont précédé l’affaire Fatou Kiné Ndiaye.

 

Il s’agit d’un intense réseau de trafiquants de drogue qui utilise les GP.

 

Une semaine avant l’éclatement de l’affaire Fatou Kiné, un jeune a été arrêté dans les mêmes circonstances.

 

En août dernier, le Consul général du Sénégal au Maroc avait convoqué les GP qui travaillent sur cet axe pour attirer leur attention sur les réseaux de trafic de drogue.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page