Politique

Avenue Macky Sall : Les autorités politiques saint-louisiennes à couteaux tirés

Saint-Louis s’embrase ! La décision du maire Mansour Faye de rebaptiser l’avenue Général De Gaulle du nom du président Macky Sall, divise les autorités politiques à Saint-Louis.

Après la virulente sortie de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, conforté par l’ex-coordonnateur adjoint de l’Apr à Saint-Louis, place au conseiller municipal à la mairie de Saint-Louis, Pape Ibrahima Faye, de monter au créneau pour solder ses comptes.

Selon le conseiller municipal, la sortie du ministre Mary Teuw Niane reflète un manque de respect aux conseillers municipaux qui ont proposé le projet.

Pape Ibrahima Faye : «C’est un manque de respect et d’élégance aux conseillers municipaux»

«Le professeur Mary Teuw Niane s’est focalisé sur ses problèmes d’adéquation personnelle et de puissance, à telle enseigne de considérer des gens de petits. C’est un manque de respect et d’élégance aux conseillers municipaux et à l’équipe municipale de Saint-Louis, qui ont proposé que l’avenue Général De Gaulle soit débaptisée pour être rebaptisée au nom de l’actuel président de la République Macky Sall», a déploré le conseiller municipal.

«La vraie confiance en soi réside dans le fait de s’accepter et de se montrer aux autres tels que l’on est, avec ses qualités et ses défauts. Si l’on ne peut concevoir qu’un autre puisse être aussi bon, et parfois meilleur que soi, alors on bascule dans le complexe de supériorité. Pourquoi refuser aujourd’hui des choses que vous aviez acceptées au temps de feu Ousmane Masseck Ndiaye ?», s’interroge le conseiller à la mairie de Saint-Louis.

Balla Fall : «Je ne trouve vraiment pas la pertinence, ni l’intelligence d’une telle décision»

De son côté, Balla Fall, ex-Coordonnateur adjoint de l’Apr à Saint-Louis, a rejeté cette idée de rebaptiser cette avenue au nom du chef de l’Etat.

Selon lui, «soulever de viles tensions pour des projets de dénomination de rues, dans ce contexte de seconde vague de la Covid-19, de conjecture économique désastreuse est totalement regrettable. Le maire de Saint-Louis devrait plutôt se concentrer sur des moyens de solutionner les multiples souffrances des populations, au lieu de chercher à alimenter des polémiques enfantines et puériles.»

L’ex-coordonnateur de l’Apr à Saint-Louis ne s’arrête par là. Il qualifie cette décision d’impertinente et de malsaine. «Je ne trouve vraiment pas la pertinence, ni l’intelligence d’une telle décision. C’est, à la limite, malsain. Il n’y a pas une histoire singulière qui lie Macky Sall à Saint-Louis, au point de vouloir vaille que vaille lui accorder la dénomination d’une de nos avenues les plus stratégiques».

Pour ce qui est du baptême d’une place au nom du président Abdoulaye Wade et Abdou Diouf, il argue : «Je n’aimerais vraiment pas entrer dans des comparaisons. Je suis nationaliste et républicain. Je n’aime pas l’esprit de clivage. Je rappelle tout simplement que Wade a fait, sous magistère, ce qu’aucun président n’a fait pour Saint-Louis. Il a fait nommer 9 ministres de Saint-Louis, dont 7 en exercice, au moment où il quittait le pouvoir. Avec des directeurs généraux, des députés, etc. Qu’on le veuille ou pas, Wade a un lien particulier et profond avec Saint-Louis. Il a fait ses humanités dans la cité magique. Il a fait 26 ans d’opposition en ayant une base très animée dans la ville tricentenaire. Il a été un vaillant défenseur et promoteur de la démocratie sénégalaise. Il mérite tout de la Nation sénégalaise.»

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 + 20 =


Bouton retour en haut de la page